close

Vie & séjours
de Balzac à Tours

Des parents en vue à Tours

La famille Balzac n’a pas d’attache à Tours, où nait Honoré en 1799. Elle tire ses origines du Rouergue où elle porte le patronyme de Balssa. Bernard-François Balzac, le père d’Honoré, nait à la Nougayrié, près d’Albi, en 1746, dans une famille relativement pauvre. Au profil de son instruction, il fait carrière à Paris, dans l’administration. En 1795, il est nommé commissaire des vivres militaires à Tours. En 1797, il épouse à Paris Laure Sallambier, fille d’une riche famille bourgeoise. Le couple présente un important écart d’âge. Il a 51 ans, elle en a 19. Dans la société tourangelle, Bernard-François Balzac est un notable : adjoint au maire de 1804 à 1808, administrateur de l’hospice civil de 1803 à 1814, assesseur au juge de paix, franc-maçon. Le train de vie du couple est celui de gens fortunés. Nommé directeur des vivres militaires à Paris, il quitte Tours avec sa famille à l’automne 1814.

Naissance d’Honoré de Balzac

Le couple Balzac habite en location au 25 rue Nationale (actuel 47 rue Nationale). Leur premier enfant nait le 20 mai 1798 : Louis-David ; il décède 32 jours après. Honoré de Balzac, deuxième enfant de la famille, nait au domicile familial le 20 mai 1799. C’est aussi là que naissent ses sœurs Laure, le 30 septembre 1800, puis Laurence, le 14 avril 1802. Son ami d’enfance James Cane, bienfaiteur de la ville, y fait poser une plaque à la mort de l’écrivain. Puis lors des fêtes du centenaire du romancier en 1899, y est posé un haut relief en bronze, figurant son portrait. L’immeuble est sinistré en juin 1940.

Balzac en nourrice

En raison de la perte de son premier enfant qu’elle nourrissait elle-même, Madame Balzac place Honoré en nourrice, au Portillon à Saint-Cyr-sur-Loire. Sa sœur Laure vient le rejoindre dès sa naissance. Avec elle, Honoré passe de joyeux moments. De ce placement en nourrice, Balzac ressentira un sentiment d’oubli, voire d’abandon par sa mère.

La maison familiale

En 1804, le père d’Honoré acquiert une maison 29 rue nationale (actuel 53 rue Nationale), à quelques pas du précédent domicile familial. Dans cet hôtel particulier, la famille Balzac reçoit les notables locaux, Madame Balzac y tenant salon. De cette enfance passée rue nationale, l’écrivain gardera un souvenir impérissable. Le quatrième enfant de la famille, Henri-François, y nait le 21 décembre 1807. Le père d’Honoré de Balzac vend l’immeuble en 1813 mais continue de l’habiter jusqu’à son départ pour Paris, à l’automne 1814. L’édifice subsiste encore, mais a été beaucoup remanié, notamment en façade, abritant aujourd’hui une pharmacie.